AA

Proches aidants

En 2021, entrée en vigueur en 2 étapes de la nouvelle loi fédérale de la conciliation entre activité professionnelle et prise en charge de proches. En résumé : 

  1. Entrée en vigueur au 1er janvier 2021 des dispositions suivantes :
    Maintien du salaire pour les absences de courte durée.
    Permettra de régler le maintien du salaire pour les absences de courte durée afin que lestravailleurs puissent prendre en charge un membre de la famille ou leur partenaire en raison d'une maladie ou d'un accident. Ce congé peut durer au maximum trois jours par cas et ne doit pas dépasser dix jours dans l'année.
    Etendue des bonifications pour tâches d'assistance dans l'AVS.  Les proches aidants pourront toucher cette bonification également si la personne qui nécessite des soins est au bénéfice d'une allocation pour impotence faible. Les concubins pourront aussi en bénéficier, si le couple fait ménage commun depuis au moins 5 ans.
    Séjours à l’hôpital d’un enfant – droit au supplément pour soins intenses et à l’allocation pour impotent. Le droit au supplément pour soins intenses et à l'allocation pour impotent de l'AI en faveur des enfants sera également adapté de manière à ce que le droit ne soit plus supprimé les jours où l'enfant séjourne à l'hôpital. Si l'hospitalisation dure plus d'un mois, ces aides continuent d'être versées, à condition que la présence des parents à l’hôpital soit nécessaire.
  2. Entrée en vigueur au 1er juillet 2021
    Congé de 14 semaines pour la prise en charge d’un enfant gravement malade ou victime d’un accident.
    La nouvelle loi fédérale accorde également un congé de 14 semaines pour la prise en charge d'un enfant gravement malade ou victime d'un accident aux parents qui travaillent. Indemnisé par le régime des allocations pour perte de gain (APG), ce congé peut être pris en l'espace de 18 mois, en bloc ou jours isolés.

Plus d'informations sur le site de la Confédération

 

Prestations complémentaires (PC)

Réforme des PC au 1er janvier 2021

Les principales mesures de la réforme des PC (source : www.bsv.admin.ch)

  • Relèvement des montants maximaux pour les loyers
  • Prise en compte de la fortune
    - Introduction d’un seuil d’accès
    - Obligation de restitution par les héritiers
    - Abaissement des franchises 
  • Nouveaux montants pour les enfants
  • Prise en compte du 80 % du revenu du conjoint
  • Prime d’assurance-maladie : dépenses effectives
  • Adaptation du calcul des PC pour les résidents de home
  • Montant minimal des PC abaissé
  • Mesure dans le 2e pilier pour les chômeurs âgés

Plus d'informations sur site de la Confédération - voir également "Fiche information des principales mesures"